Les dernières rencontres avec nos élus.

Mis en avant

ILS NOUS SOUTIENNENT, ILS MÉRITENT BIEN NOTRE GRATITUDE ET NOS ENCOURAGEMENTS

Monsieur Jean François Longeot Sénateur du Doubs Délégation du Doubs Rencontre au Sénat de 20 décembre, très attaché à notre cause, il va écrire au Président de La République
Madame
Corinne Féret
Sénatrice du Calvados Délégation du Calvados Rencontre à sa permanence de Caen
Monsieur
Pascal Allizard
Sénateur du Calvados Délégation du Calvados Prépare une question écrite au gouvernement en collaboration avec la délégation locale
Monsieur
Sébastien Leroux
Sénateur de l’Orne Délégation de l’Orne Rencontre au Sénat de 20 décembre,
nouveau rendez-vous de travail le 10 janvier.
Madame
Véronique Louwagie
Députée de l’Orne Délégation de l’Orne Très attachée à notre cause.
Monsieur 
Thibault Bazin
Député de Meurthe et Moselle Délégation de Meurthe et Moselle Dépôt d’une proposition de loi.
(Voir article par ailleurs sur ce Blog)
Monsieur
Joaquim Pueyo
Député de l’Orne Délégation de l’Orne Dossier à l’étude, rendez-vous pris en début d’année 2018 pour action.
Monsieur
Jérôme Nury 
Député de l’Orne Délégation de l’Orne Nous soutient, rendez-vous en début d’année

Lettre au Président de la République, monsieur Emmanuel Macron

Mis en avant

 

Monsieur le Président de la République,

 Je tiens, par la présente, à vous remercier au nom de l’Association Nationale des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre et du Devoir (ANPNOGD), que je représente, pour l’accueil chaleureux reçu lors de votre réception à l’Elysée, le 11 novembre dernier, jour de la commémoration de  la célébration du centenaire de la création du statut des Pupilles de la Nation.

 Monsieur le Président, lors de cette rencontre vous avez pu constater le désarroi de nos pupilles concernant l’ignorance de la Nation envers leurs parents morts pour la France durant les différents conflits depuis 1914.

 Monsieur le Président, l’âge de ces pupilles se situe entre 70 et 95 ans pour ceux de 1914/1918 (de ceux-là, il n’en reste plus qu’une poignée). Ils ont attendu durant toute leur vie un geste de la Nation, mais, bien que de nombreuses promesses leurs furent faites, ils n’ont pas été entendu.

Actuellement que demandent-ils ?
Simplement de pouvoir terminer leur vie tranquillement sans crainte d’abandon ou de se retrouver à la rue.

 Durant leur jeunesse une aide était possible, mais il fallait un tuteur pour la demander et bien souvent celui-ci n’a pas fait son devoir, combien d’entre eux ont dû travailler dès l’âge de 12 ou 14 ans ???

 Le 14 juillet dernier, vous êtes le premier Président de la République à être venu vers nous. Puis le 11 novembre en nous accueillant, vous avez renoué le lien entre les « oubliés de l’Histoire » et la République. Cent ans  après, en marchant dans les pas de Clémenceau, vous avez prouvé que vous étiez de la même filiation nationale. Cette légitimité en y associant votre nom, vous donne le pouvoir de compléter la loi du 27 juillet 1917 par la création d’un « Fond de Solidarité du Tigre ».

 Nous connaissons la situation économique de la France. Nous ne voulons pas, par égoïsme, hypothéquer les futurs budgets de la Nation. Nous avons donc travaillé sur un projet que nous vous soumettons, ci-joint.

 Monsieur le Président, je me tiens à votre disposition pour tout éventuel entretien, avec vous où vos représentants, permettant d’éclairer cette étude et trouver un accord sur une solution donnant à tous les pupilles de la Nation, la possibilité de jouir au moment de leur retraite, de la Reconnaissance de la Nation.

 Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de toute ma considération et l’expression de mes sentiments les plus sincères et les plus déférents.

 

André LECOQ

Président National

Documents joints

Lettre de Monsieur Meinvielle,

 Document sur  « Précision sur la discrimination »,

Editorial du mois de Décembre du Président  André Lecoq.

Télécharger la lettre au format PDF

                                                                                                                                                                                                  

Délégation de l’Hérault, courriers aux députés

Mis en avant

« Les membres du  Bureau de l’ANPNOGD  de l’Hérault  ont  décidé  de se manifester  le plus rapidement possible  auprès  de leurs nouveaux  députés  et ainsi, ils ont  mandaté  leur   Présidente, Françoise JACOB  pour  la réalisation de cette intervention,  Françoise a écrit dès  le 19 juin  aux 9 Députés  élus de son département.
 
Les adhérents vont eux aussi  se mobiliser  dès aujourd’hui  selon les conseils reçus  par email. »
 

Courrier à Monsieur Macron – Président de la République

Mis en avant

ANPNOGD                            Le 10 juin 2017

MICHEL BAUCHEZ

14 rue Louis Husson

54550 MAIZIÈRES

 

                                               Monsieur le Président de la République

                                               Palais de l’Elysée

                                               75008 PARIS

Monsieur le Président de la République,

C’est avec une émotion infinie que je viens d’assister au reportage de la commémoration de l’anniversaire du massacre perpétré à ORADOUR SUR GLANE. 

J’ai moi-même déjà visité en famille le site qui ne laisse personne insensible.

Je vous remercie pour cet hommage rendu.

J’aimerais pouvoir,  de la même façon, ressentir cette immense émotion et vous remercier pour la reconnaissance des Pupilles de la Nations, Orphelins de Guerre ou du Devoir. Ce serait une décision emplie de dignité d’un Grand Président digne de ce nom, digne de la mémoire de ceux qui sont morts pour la FRANCE, leur PAYS, leur NATION, en donnant leur vie et abandonnant leur famille pour défendre leur PATRIE. L’abomination, la barbarie de la guerre a pris nos Parents. 

Mon Papa a été abattu le 6 juin 1940. Là, pas d’anniversaire, pas de commémoration et pourtant une douleur persistante d’absence de reconnaissance. Comme pour tous les membres de l’ANPNOGD.

Je rêve que ma PATRIE le reconnaisse, enfin. Qu’enfin la mémoire collective, issue des plus hautes instances de l’ETAT, de notre Président de la République, agisse pour mettre en place cette reconnaissance rapidement.

Depuis de nombreuses années nous sommes « LES OUBLIÉS DE L’HISTOIRE » Nous ne pourrons pas nous associer, moralement, totalement,  à tous les hommages, toutes les commémorations tant qu’une partie des Héros qui font que nous sommes encore Français aujourd’hui ne sont pas reconnus.

J’ai de ce fait été particulièrement déçu de n’avoir aucune réponse à mon précédent courrier dont vous voudrez bien trouver copie jointe.

Je vous remercie de bien vouloir apporter une grande attention à la présente, à la mesure de la douleur que nous ressentons en étant abandonnés, maintenant, par l’Etat,  alors que nous avons été adoptés par lui. 

Nous sommes, pour la plupart, trop âgés pour attendre. Nous aimerions que leur PAYS reconnaisse nos Parents et qu’il ne se montre pas, encore et toujours,  ingrat, envers ces/ses  HÉROS.

Je vous prie d’accepter, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

MICHEL BAUCHEZ

 

 

 

 

Une pétition pour que ça cesse !

Mis en avant

Stop War!   
Stop all Wars!
No more Fighting!
No more Killing    

 

 

CLIQUEZ ET SIGNEZ ICI

Arrêtez la guerre !
Arrêtez toutes les guerres !
Plus jamais de combat !
Plus jamais de tuerie !

                             

Les motifs de cette  pétition.

Le 8 mars 1945, au sortir de la seconde guerre mondiale, le monde entier découvre toutes les horreurs de la guerre, résultats catastrophiques de la folie des hommes : l’hécatombe humaine, la multitude des champs de ruines, l’ampleur des massacres et des destructions.
Des millions et des millions de victimes militaires et civiles et un nombre encore plus important d’ORPHELINS DE GUERRE, jetés dans le malheur, le tout provoqué par la folie expansionniste du totalitarisme du régime nazi ! Tous les continents avaient été touchés. On entendait alors dans le monde entier une seule et même exclamation :

« PLUS JAMAIS CA ! »

Malgré tout cela, la « machine à fabriquer le malheur » s’est remise à fonctionner, rapidement, très rapidement, non plus au niveau mondial, par crainte du nucléaire, mais localement au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique, en Afrique et même en Europe, avec toujours le même lot de barbarie pour les populations concernées et toujours de nouveaux « Orphelins de Guerre », les anciens ayant déjà disparu avec l’âge.
A l’heure actuelle, les perspectives au niveau mondial sont fort inquiétantes, d’autant plus que la situation est encore aggravée par le terrorisme expansionniste de l’islamisme radical.

La décision de l’A.N.P.N.O.G.D.
    
Au regard de la conjoncture préoccupante actuelle, l’ « Association Nationale des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir » qui regroupe près de 5000 pupilles et orphelins de guerre en France, a décidé de lancer une pétition, au nom de tous les pupilles et orphelins de guerre du monde entier, pour demander la cessation définitive de tous les combats.
Elle se fait en effet, un devoir de penser aux jeunes générations avec le souci, de leur éviter de connaître à leur tour le malheur que nous avons connu. 
Il faut que tout soit fait par les autorités pour leur assurer un avenir serein.

L’A.N.P.N.O.G.D. entend manifester ainsi son indignation et sa désapprobation des politiques actuelles qui menacent la paix dans le monde.

L’association invite les pupilles et orphelins de guerre du monde entier à participer à cet « Appel à tous les dirigeants de la planète », pour qu’ils œuvrent ensemble, à la sauvegarde de la paix.
Elle invite à signer la présente pétition, non seulement tous les pupilles et orphelins de guerre, mais aussi toutes les personnes de bonne volonté, soucieuses de vivre dans un monde apaisé, où les différends se règlent par voie diplomatique et où les moyens financiers ne serviront plus à faire la guerre, mais à sauvegarder la planète et à améliorer les conditions de vie sur tous les continents.

LA PÉTITION

L’ « Association Nationale des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir » demande à tous les dirigeants de la planète de faire preuve de SAGESSE et d’INTELLIGENCE et de déployer des trésors de DIPLOMATIE pour régler les problèmes du monde, dans un souci de RESPECT MUTUEL, de TOLÉRANCE et de SOLIDARITÉ entre les peuples, pour que s’installe enfin, une PAIX DURABLE sur cette Terre.

Alors le carillon de l’ONU pourra sonner pour annoncer « urbi et orbi » le 1er jour sans conflit entre les Nations du Globe.

« Que la Paix soit sur le Monde ! » 
« Peace all over the World ! »
“Friede in aller Welt!” 

CLIQUEZ ET SIGNEZ ICI

Schluss mit dem Krieg!
Schluss mit allen Kriegen!
Nie mehr Kampf!
Nie mehr Tötung ! 

 

 

CLIQUEZ ET SIGNEZ ICI

 

Message du Président National

Mis en avant

Sœurs et frères, mes chers camarades

Dans mon dernier message, je faisais état de nos nombreuses et diverses démarches pendant la campagne présidentielle.

Nous n’avions pas reçu de réponse de monsieur Macron, c’est chose faîte depuis aujourd’hui.

Vous pouvez retrouver notre site de campagne à l’adresse suivante :

http://anpnogd.fr/memoire/elections-presidentielles-2017/

Voici, par ordre alphabétique les 2 courriers :

Vous souhaitant bonne lecture

Bien Fraternellement

André Lecoq