Courrier à Monsieur Jacques GOUJAT, Président de l’UFAC

Monsieur Jacques GOUJAT

Président de l’UFAC

 Monsieur le Président,

 Notre délégation ANPNOGD (Association Nationale des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre et du Devoir) des Côtes d’Armor m’a fait parvenir l’article paru en page 4 de la revue « l’Ancien d’Algérie  n°561 de Novembre 2017 » dont vous trouverez copie ci-jointe.

 Si je suis d’accord sur le fait que l’UFAC puisse s’intéresser au principe d‘égalité de traitement pour tous les orphelins de guerre, en tant que Président National de l’ANPNOGD, je désapprouve totalement les propositions faites, pour leur reconnaissance, lors de votre Assemblée Générale tenue à Paris les 10,11 et 12 octobre en présence de Madame Geneviève Darrieussecq Secrétaire d’Etat aux Armées et de Madame Rose-Marie Antoine Directrice Générale de l’ONAC-VG .

 Je tiens à vous signaler que votre association est uniquement dédiée aux Anciens Combattants, association qui, par le passé, à souvent relégué au second plan le décès de nos parents « combattants, résistants, civils, morts pour la Liberté de la France ».

  Votre association n’a jamais considérée les pupilles de la Nation, orphelins de guerre et du devoir, comme des victimes, mais les a, une seconde fois ignorés, car vous n’avez jamais compris que ces enfants avaient perdus leurs pères au combat pour la liberté de la France. Les combattants qui sont revenus ont eu la chance de voir grandir leurs enfants et de les presser contre eux à leur retour du front. Quant aux orphelins, Pupilles de la Nation, eux, n’ont pas connu cette joie des retrouvailles mais ont connu, bien souvent, l’enfer des internats, des orphelinats et le mépris de beaucoup d’enfants (dont les pères avaient eu la chance de revenir du front) car ils étaient justement orphelins et n’avaient plus d’adultes proches pour les défendre et les protéger.

 Si votre souhait est de reconsidérer notre situation, je n’ai aucune objection à vous rencontrer afin de travailler, ensemble  sur un projet, cohérent, convenant à toutes les associations de Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre et du Devoir, de France, que nous pourrions porter au Gouvernement.

 Cordialement,

 André LECOQ

Président National ANPNOGD

Téléchargez le courrier au format PDF

Une réflexion au sujet de « Courrier à Monsieur Jacques GOUJAT, Président de l’UFAC »

  1. Très beau message adressé à ceux qui nous ignore, oui notre père est mort pour la patrie, il à combattu jusqu’à l’issue fatale, il a été prisonnier et mort d’épuisement en Stalag à des milliers de kilomètres de son foyer de ses enfants , donc il est , lui aussi un ancien combattant, sauf que dans son cas il a laissé une veuve et deux Pupilles de la Nation et Orphelins de guerre,il a été enseveli , n’a jamais eu droit à la croix du combattant, certes il n’était pas volontaire, mais il a été arraché à sa famille pour rejoindre une armée négligée, sous équipée en matériel de Guerre, non protégée par une aviation inexistante et une infanterie de quelques chars seulement pour arrêter l’armée allemande qui avait décidé d’envahir la Belgique et la France par une guerre éclair avec une armée surpuissante en tout. Oui je le clames haut est fort, mon père à été appelé en 1939 pour lutter contre l’envahisseur avec un allez simple et sans retour.
    Vive la France , un Pupille de la Nation, complètement ignoré.

Laisser un commentaire